La Main du Mile End et de la Petite Italie

Visite à pied proposée le dimanche 7 juillet 2019

Parc Lahaie, devant la première église Saint-Enfant-Jésus, 1898. Art Work on Montreal, William H. Carre, 1898. Archives de Montréal, VM94-Z1876

Le Mile End historique s’étendait de part et d’autre de la voie ferrée du CPR. Pendant près d’un siècle, il est le point d’arrivée et de passage de plusieurs générations de migrants de l’intérieur et de l’étranger. Au sud, au milieu du 19e siècle, il s’y est d’abord formé un village de Canadiens français immigrés des campagnes environnantes et travaillant dans les carrières de pierre. À l’arrivée du tramway électrique, le quartier devient une banlieue de prestige, autant anglophone que francophone. Puis pendant des générations, le Mile End accueille des vagues successives d’immigrants, Juifs, Italiens, Grecs et Portugais, travaillant pour un maigre salaire dans ses manufactures de vêtements. Aujourd’hui, plusieurs de ces bâtiments sont le siège d’entreprises du multimédia qui attirent une faune branchée sur les nouvelles tendances culturelles. Au nord, au début du 20e siècle et à la frontière de la zone urbanisée de Montréal, le Mile End encore rural voit s’établir une population ouvrière, venue travailler dans la zone industrielle de la voie ferrée du Canadien Pacifique, amenée par la ligne de tramway desservant le stade de crosse irlandais. Parmi cette population canadienne française, des familles immigrantes italiennes s’établissent pour profiter de terrains peu coûteux et de friches qu’elles transforment en jardins. Rapidement, une paroisse nationale, des associations patriotiques et des commerces de proximité vont marquer le secteur aux couleurs et aux saveurs italiennes. Aujourd’hui, la population italo-montréalaise a largement quitté le quartier, mais on peut y goûter l’italianité montréalaise qui y demeure et découvrir un riche patrimoine d’édifices publics, religieux, culturels et associatifs.

Manufacture de confection de vêtements Peck & Co., à l’angle du boulevard Saint-Laurent et de la rue Saint-Viateur, 1915. Illustrated Montreal Old and New, 1915. archive.org

  • La Main du Mile End et de la Petite Italie (du boulevard Saint-Joseph à la rue Jean-Talon)
  • Date : dimanche 7 juillet 2019, de 10 h à 13 h ; beau temps, mauvais temps
  • Lieu de départ : parvis de l’église Saint-Enfant-Jésus, rue Saint-Dominique, entre le boulevard Saint-Joseph et l’avenue Laurier
  • Tarif : 10 $, priorité aux réservations sur https://lepointdevente.com/billets/visites-de-la-main-2019
  • Infos: info@amisboulevardstlaurent.com

Autres visites de la Main 2019

Les deux églises Madonna della Difesa (Notre-Dame-de-la-Défense), 1919. BAnQ, 06M_P748S1P1374, Collection Félix Barrière.

Imprimé depuis: http://amisboulevardstlaurent.com/2019/05/la-main-du-mile-end-et-de-la-petite-italie/ .
© Les Amis du / Friends of Boulevard St-Laurent 2019.